Quelques astuces pour acheter un Riad à Marrakech

Un séjour au Maroc permet de bénéficier d’un magnifique cadre détendu et agréable. C’est le cas lorsqu’on séjourne dans un riad à Marrakech. Généralement, il s’agit d’une habitation centrée sur un patio à ciel ouvert et permettant de profiter des merveilles de la nature. Les différentes indications pour acheter un riad à Marrakech seront détaillés dans la suite de cet article. 

Choisir votre riad en fonction de sa prochaine utilisation

Au Maroc, précisément à Marrakech, nous disposons de deux grands types de riad : le riad résidence et le riad hébergeur. Vous pouvez parcourir ce site pour plus d’informations. Le riad résidence est mieux placé pour y rester en famille, des séjours avec des proches ou même quelques locations par moment. Vous pouvez aller et y rester quel que soit la saison de l’année. Le riad hébergeur quant à lui doit être classé dans une catégorie mais en fonction de son emplacement. Il doit obligatoirement avoir les pièces juridiques toutes intégrales dont les principales sont : le droit de propriété définitif et irrévocable, l’autorisation d’habiter et l’approbation hébergement qui représente d’ailleurs le riche cézame). 
Il est plus conseillé de payer un riad numéroté et dont la démarche de numérotation est très bien avancée, qu’il soit un riad résidence ou un riad hébergeur. Vous devez prioriser également la vérification de l’autorisation d’habiter et l’autorisation d’exploitation en maison d’hôtes.

Le riad rénové ou rebâti ?

Un riad rénové veut dire que les murs qui portent le riad n’ont presque pas été touchés et que l’électricité, la plomberie, les installations internes, la climatisation se sont déroulés dans « les règles de l’art ». Ils sont souvent confrontés aux augmentations d’eau, mais cela ne représente pas une faille. Il est également mieux d’effectuer une visite du riad avant d’acheter. Un riad rebâti par contre veut dire qu’il a été démoli et complètement refait à partir de nouveaux principes. On reconnait souvent le riad rebâti lorsqu’on y circule surtout dans les escaliers : les marches d’escaliers ont toutes la même hauteur.