Vélo électrique : quelles sont les réglementations ?

L’entrée en vigueur de réglementations de l’état par rapport au vélo électrique a fait augmenter les ventes de vélo de façon exponentielle. L’autre raison de ce succès est liée au fait que les vélos électriques sont pratiques et leurs prix abordables. Nous avons fait le tour de la question. Retrouvez ici un condensé des réglementations à respecter.

Le vélo à courant : les réglementations relatives à son achat

Il existe une multitude de règlementations qui facilitent l’achat d’un vélo électrique. Si vous envisagez de faire l’achat d’un vélo électrique, sachez que c’est une bonne idée. Toutefois, vous devez vous poser une question primordiale. Elle est celle-ci. Que retenir sur l’aide de l’Etat pour les vélos électriques ?

La première des choses consiste à veiller à ce que votre vélo électrique soit conforme à la réglementation en vigueur. L’état a décidé de doubler pour les ménages modestes les primes prévues par les collectivités pour l’achat d’un vélo électrique. L’état apportera en moyenne 200 euros, mais de nombreuses villes et régions subventionnent jusqu’à 600 euros l’achat d’un vélo électrique.

Vélo électrique : les réglementations de circulation

Les cyclistes qui utilisent des vélos électriques doivent suivre les mêmes règles que tous les cyclistes. Ils peuvent utiliser les voies routières ainsi que les voies cyclables. Il est interdit de faire du vélo sur le trottoir (sauf pour les enfants de moins de 8 ans). Il est également fait interdiction de garder un téléphone portable pendant qu’on roule un vélo électrique. Cela est passible d’une amende de 22 euros. Les cyclistes testés positifs lors de l'alcootest peuvent être condamnés à une amende de 90 euros.

Les réglementations par rapport à l’assistance électrique sont multiples. N'effectuez l'assistance électrique que lorsque vous pédalez et coupez-la lorsque la pédale s'arrête. Si la vitesse de conduite ne dépasse pas 6 km/h, le démarrage assisté peut être effectué sans pédaler. L'assistance doit être coupée à une vitesse maximale de 25 km/h. La puissance du moteur ne doit pas excéder 250 watts. Sur le plan électromagnétique, les moteurs doivent être compatibles. La sécurité du chargeur doit être garantie. Assurez-vous également que la batterie est recyclable.

Vélo électrique : l’assurance, est-elle obligatoire ?

L’assurance vélo électrique n’est pas obligatoire comme pour tous les vélos. En revanche, si vous causez des dommages à un tiers, vous devez en porter la responsabilité civile. Si vous disposez d’un vélo électrique cher (1000 euros à 3 000 euros), assurez-le contre le vol et faites-le marquer (numéro d’immatriculation).